Business plan vtc ! Montez un financement 100% béton pour votre banque !

currency-163476_960_720

Le Business plan vtc pour servira à acheter un véhicule même si vous n’avez pas les fonds nécessaires pour le payer. Pas d’inquiétude, comme la plupart des nouveaux gérants de sociétés de transport, vous pouvez recourir à un emprunt à la banque. En effet, il vous suffit de monter un dossier complet et crédible. Cela peut parfois être complexe et prendre un certain temps, néanmoins si vous respectez une méthodologie (très simple), le banquier sera convaincu du sérieux de votre projet ainsi que de votre investissement dans celui-ci.

 

Ne rêvez pas, n’arrivez pas les poches vides (ou presque) !

money-256281_960_720

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

Il m’arrive parfois d’être contacté par des entrepreneurs ayant l’ambition de créer leur société de transport de personnes. Je vous relate ici une petite expérience véridique.

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

Entrepreneur : «  J’ai un super projet, je souhaite ouvrir une société de transport de personnes haut-de-gamme avec une berline neuve, le wifi dans mon véhicule et des tablettes connectées à disposition pour mes clients. »

Banquier  : « Oui mais comment prévoyez-vous le financement de la TVA, le besoin en fond de roulement ainsi que l’achat du véhicule? »

[Silence]

Entrepreneur : « Il s’agit d’un projet à 25.000€ incluant l’achat et le fond de roulement. Mais le seul souci est que je n’ai aucun apport personnel ! »

Croyez-le ou non, il s’agit bien là d’un cas concret. Tout cela pour vous dire qu’il existe certains standards bancaires en 2015 concernant le rapport fonds propre/endettement. Il est évident que si vous arrivez avec un apport personnel nul, vous n’aurez que très peu de chance de trouver un financement auprès d’une institution bancaire.
La règle  résulte ici d’une logique bancaire implacable : Plus vous apportez de fonds propre, plus la banque vous prêtera. Nous parlons aujourd’hui d’un taux minimum de 20% d’apport en fonds propre et 50% pour avoir un réel confort dans votre négociation. Ensuite, n’oubliez surtout pas que chaque cas est unique.  La banque étudiera avec soins votre dossier (Expérience, CV, apport, âge etc…). Cet apport nécessaire vous servira à avancer la TVA du véhicule. Il vous faudra également un minimum de trésorerie pour lancer votre société (frais multiple : assurance, forfait entretien, essence, frais bancaire, frais divers…).

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

     Bien choisir votre banque

Choisissez_bien_votre_banque_et_frappez_à_plusieurs_portes_chambre_hote_banquier_guest_strategyIl faut savoir que certaines banques sont plus favorables que d’autres concernant un projet de transport de personnes.
Vous aurez logiquement tendance à aller voir votre banque personnelle avec laquelle vous entretenez de bonnes relations depuis de nombreuses années, sauf que ce n’est pas toujours le choix le plus judicieux. Pourquoi ? Parce qu’elle ne va généralement pas (ou pas vouloir) comprendre votre décision de changer votre situation offrant la sécurité avec un salaire mensuel fixe pour passer du secteur entrepreneurial, n’affichant pas de revenus réguliers.
Selon nos différents constats, elle ne vous suivra que rarement… Il faut bien souvent s’armer de patience car un projet de néo-vtc fait généralement peur à un banquier qui peut garder une image erronée du métier à cause de la nouvelle réglementation. De plus il peut sentir cette activité comme purement volatile et non génératrice d’un revenu suffisant sur le long terme.
Ne soyez pas surpris et préparez-vous, il ne faudra pas hésiter à aller frapper aux portes de plusieurs banques avant de trouver la bonne, celle qui croit en vous, en votre projet et donc à votre histoire.

video_placeholder3

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

      Sans étude de marché ni Business Plan, vous réduisez vos chances de plus de 50% :

 

books-1015594_960_720
Ne rêvez pas non plus, le Business Plan vous sera systématiquement demandé par votre interlocuteur bancaire afin de vous octroyer ou non un financement.
Son niveau d’investigation doit être logiquement en rapport avec la dimension et les objectifs associés à votre projet de transport. Néanmoins, si vous n’avez aucune expérience dans le domaine, je vous conseille de vous faire aider par des professionnels dans le secteur du transport. Une étude de faisabilité devra être réalisée ( le plan comprenant au minimum 7 parties de l’étude de faisabilité).

Un business plan détaillée relatant votre projet ainsi que vos objectifs c’est bien mais ce n’est pas le plus important. Il est très important pour le banquier de retranscrire toutes vos informations en données chiffrées. C’est ce qu’on appelle un plan prévisionnel.
Si vous avez une partie à soigner avec une grande vigilance, il s’agit de la partie financière avec votre tableau de financement, votre compte d’exploitation prévisionnel sans oublier votre tableau de trésorerie. A titre d’exemple nous fournissons à nos clients B-VTC Business Plan, étude de marché, estimations prévisionnelles  ainsi que des études de faisabilité de plus d’une centaine de pages expertisés par nos soins.

video_placeholder3

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

     Sortez des chiffres simples et impactant :

pay-937884_960_720

Évitez de transmettre un dictionnaire à votre interlocuteur bancaire, cherchez plutôt à lui « simplifier la vie ». Présentez-lui un document concis, précis, composé à la fois d’illustrations et surtout de chiffres documentés. Un banquier n’a que très peu de temps à vous accorder, il ne s’éternisera sur votre dossier. Restons donc dans la simplicité et l’efficacité, donnez-lui ce qu’il veut savoir le plus rapidement possible. Voici une liste de quelques chiffres indispensables à bien mettre en avant dans votre dossier :

  • Apport en fonds propre et niveau d’endettement demandé
  • Prix moyen d’un trajet – tarification – CA horaire pour une voiture
  • Nombre de trajets approximatif par mois
  • Chiffre d’affaire moyen mensuel
  • Niveau de trésorerie sur 3 ans

video_placeholder3

     Préparez-vous au maximum :

Vous avez dépensé du temps et/ou de l’argent dans la réalisation de votre Business plan de transport de personnes. Optimisez maintenant vos chances de réussir en vous préparant. Vous n’êtes pas à l’oral du Baccalauréat ou à un entretien d’embauche. Le principe et le niveau de stress peuvent toutefois (en fonction des gens) être les mêmes.

Voici quelques conseils :

  • Répétez et mémorisez au maximum votre présentation
  • Notez les questions pouvant vous être posées
  • Éliminez les zones de doutes
  • Maîtrisez votre sujet

Vous l’avez compris, l’objectif est de montrer que vous connaissez votre projet sur le bout des doigts sans avoir laissé de place à l’approximatif. Montrez le sérieux de votre projet, de votre personne. Présentez clairement vos objectifs à court, moyen et long terme. 

Un article expliquant quelques astuces pour convaincre votre banquier : Cliquez ici

 

Enfin voici quelques astuces pour augmenter vos chances :

  • Chercher à voir un responsable ou un directeur d’agence directement. En effet, tomber sur un décisionnaire augmentera fortement vos chances.
  • Ne demander un prêt bancaire mais dîtes « Bonjour, mon projet a été accepté chez trois de vos concurrents, j’aimerai voir ce que votre banque pourrait me proposer (taux d’intérêt, services…). Le rapport de force sera inversé, vous devenez le décisionnaire à ses yeux. 

video_placeholder3

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

Nous pouvons vous suivre et vous aider dans cette aventure, n’hésitez pas à visiter notre nouvelle vitrine : http://bvtc-conseil.fr/

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez des questions.

LA BIBLE DU VTC

Commenter via facebook

Articles précédent

Démarquez-vous avec Chauffeured magazine !

Articles suivant

Comment obtenir un financement pour votre formation VTC ?