Comment obtenir la carte VTC en France ?

Le métier de chauffeur VTC compte parmi les professions réglementées. Aussi, seuls peuvent exercer ceux qui disposent de la carte VTC, une carte professionnelle délivrée par la Préfecture de votre département. Mais comment obtient-on ce fameux sésame ? On vous dit tout…

Les conditions à respecter pour obtenir la carte VTC

Pour obtenir la carte professionnelle VTC, quelques démarches s’imposent. En effet, la carte VTC doit faire l’objet d’une demande formulée à l’encontre du préfet du département dans lequel vous êtes domicilié. Dans les 3 mois suivant votre demande, votre carte professionnelle vous sera délivrée pour peu que vous respectiez bel et bien les conditions telles qu’elles sont définies par la réglementation.

En effet, seuls peuvent obtenir la carte VTC les individus qui :

  • Sont titulaires du permis B depuis plus de 3 ans (délai raccourci à 2 ans en cas de conduite accompagnée)
  • Ont suivi la formation « Prévention et secours civiques Niveau 1 » au cours des 2 dernières années
  • Ont passé une visite médicale
  • Ont réussi et donc validé l’examen VTC

En parallèle, il est bon de savoir que quelques restrictions existent quant à l’accès au métier de chauffeur VTC. Ainsi, la Préfecture refusera de délivrer la carte VTC à un individu si une réduction de la moitié des points du permis de conduire, une conduite sans permis ou une condamnation de prison de 6 mois ou plus apparaissent au casier judiciaire.

Si vous respectez les conditions pour obtenir la carte VTC, rapprochez-vous donc de votre Préfecture pour connaître les pièces justificatives à fournir pour constituer votre dossier de demande.

 

Un examen VTC pas simple à réussir

Mis en place en 2017, le nouvel examen VTC est véritablement venu limiter l’accès à la profession de chauffeur VTC tant le nombre de candidats qui s’est y cassé les dents est important.

Il faut dire que ce dernier est plus relevé que le précédent et c’est tout particulièrement la partie théorique, commune avec l’examen passé pour devenir taxi, qui pose problème à ceux qui rêvent de pouvoir obtenir la carte VTC.

Organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, le nouvel examen VTC se compose de deux épreuves :

  • L’épreuve théorique prend la forme d’un QCM et de questions courtes abordant 5 grandes dimensions du transport de personnes (la réglementation T3P, la gestion d’une entreprise, la sécurité, la capacité de compréhension et d’expression en français et enfin la capacité de compréhension et d’expression en anglais) et 2 dimensions du métier de conducteur VTC (développement commercial et gestion d’une société VTC et réglementation VTC). Elle dure 4 heures. Une note moyenne de 10 est requise pour valider cette épreuve
  • L’épreuve pratique se déroule dans un véhicule à double commande et prend la forme d’une course. Durant celle-ci, sont scrutées la préparation de la course, la sécurité et la souplesse de la conduite, la qualité de la relation client (découvrir comment devenir un pro de la relation client) et l’éventuelle facturation de services annexes. Une note minimale de 12 sur 20 est requise pour obtenir la carte VTC

 

Obtenir la carte VTC n’est pas très compliqué en soi puisqu’il suffit d’effectuer une demande à sa Préfecture. En revanche, valider l’examen VTC requiert de sérieuses compétences et des connaissances. Le suivi d’une formation VTC pour préparer l’examen est d’ailleurs vivement recommandé.

 

Commenter via facebook

Articles précédent

Comment profiter d'une faille juridique pour faire sauter ses amendes VTC ?

Articles suivant

Comment optimiser la fiscalité d'un chauffeur VTC ?

No Comment

Partagez votre avis :