UBER teste les Pourboires pour les chauffeurs.

Après avoir annoncé sur son site vouloir opérer un réel changement, UBER teste  en ce moment la possibilité de donner des pourboires aux chauffeurs après une course. C’est à la base une revendication des chauffeurs, la société qui  s’y était toujours opposée tente apparemment de se rapprocher de ces derniers.

C’est une bonne nouvelle, car cela est synonyme de source de revenus supplémentaire pour les chauffeurs. UBER ne prend pas de commission sur ce pourboire. Pour le moment la société californienne teste cette nouvelle fonctionnalité uniquement dans 3 villes américaines et au Canada.

« Donner un pourboire n’est pas obligatoire, mais cela sera toujours apprécié », déclare Uber dans un communiqué.

Pour un chauffeur qui a activé au préalable l’option « recevoir des pourboires », le client  aura la possibilité de lui donner à la fin de la course 1€, 3€, 5€ ou la somme de son choix dans un délai de 30 jours.

chargement en cours

Le gong du changement a-t-il sonné  chez Uber ? Cette annonce intervient dans un contexte compliqué pour Uber Travis Kalanick vient de démissionner de son poste de CEO

Uber a déclaré sur son site s’engager à apporter des « changements significatifs  » durant les 180 prochains jours (180 days of change), dans le but d’améliorer les conditions de travail de ses chauffeurs. Les pourboires font partie de cette nouvelle orientation affichée par l’entreprise, qui va commencer à déployer l’option aux États-Unis dès la fin du mois de juillet 2017 avant de l’ouvrir à d’autres pays.

En France, le projet n’est pas encore à l’ordre du jour, et s’il le devient les pourboires seront automatiquement assujettis à l’impôt et aux déclarations URSSAF, pour ceux qui sont auto-entrepreneurs et devront donc déduire d’entrée de jeux environ 20 % de cette somme « bonus ». Il faut savoir que le concurrent français chauffeur privé propose déjà cette fonctionnalité.

Commenter via facebook

Articles précédent

Mixité et diversité au travail : facteurs de performance !

Articles suivant

Comment s’inscrire au registre du VTC ?