Combien acheter votre véhicule VTC ? 

Quand on démarre sa société VTC, savoir combien investir dans son premier véhicule est la question cruciale que tout le monde doit se poser. Mais ce premier investissement n’est pas sans risque, et s’il est raté, il peut être très préjudiciable au développement de votre entreprise. On vous dit ici comment ça marche. 

 

Stratégies d’investissement

 

L’équipe de la Bible du VTC, qui a accompagné plus de 3 000 entrepreneurs, a analysé les différentes stratégies d’investissement mises en place par les chauffeurs VTC. La différence entre celles qui fonctionnent bien, et celles vouées à l’échec, est simple : soit l’investissement se fait d’abord en vue de la rentabilité de l’entreprise, soit elle se fait d’abord en vue de son image.
Dans le premier cas, le chauffeur se tournera vers
des véhicules pas chers et très rentables, dans le second, vers des véhicules très chers, trop chers.  

 

Rentabiliser son investissement

 

Quand on démarre son activité VTC, acheter une classe e, à 50 000 euros, c’est une grosse bêtise. Pour être rentable rapidement, les professionnels de la Bible du VTC estiment qu’il faut acheter sa première voiture entre 15 à 20 000 euros maximum. Des véhicules entre 10 à 15 000 euros sont encore plus intéressants

En effet, il ne sert à rien d’acheter un véhicule qui coûte trop cher dès le début. Car pour commencer, la majorité des VTC commencent avec les applications (Uber, Bolt etc.). Alors que vous ayez une classe C, neuve, à 40 000 euros, ou une Peugeot 508 d’occasion, à 13 000 euros, vous ferez le même chiffre d’affaire. Par contre, l’un des deux véhicules vous coûtera 4 fois plus cher !

Quand on investit, on investit selon une stratégie de rentabilité, il faut donc chercher à optimiser ses coûts. La logique mathématique de base veut que les charges qui pèsent sur le chiffre d’affaire soit réduites au maximum ; moins on a de charge, plus on a de bénéfices et de marges.

 

Véhicule neuf ou d’occasion ?

 

Cette question est elle aussi cruciale, mais il est très simple d’y répondre : un véhicule neuf est une perte d’argent pour un entrepreneur VTC. En sortant du concessionnaire, un véhicule neuf a une décote immédiate, il perd près de 20% de sa valeur.

Nous vous recommandons donc d’opter pour des véhicules d’occasion, type Peugeot 508/Toyota Hybride, Prius ou Prius +. Ce sont des véhicules qui sont hybrides, solides et robustes. La Toyota Prius+ par exemple, est un bon choix, elle est grande et permet facilement de transporter une famille avec des bagages, pour des trajets aéroports, ce qui marche très bien.

Le premier investissement est donc stratégique, il ne doit pas être autre chose que ça. Une fois installé, et si vous avez constitué votre clientèle privée, là, vous pouvez investir dans des véhicules haut de gamme, selon une stratégie de développement correspondante.

Le premier investissement est le premier outil de travail, on le fait donc selon une stratégie d’optimisation des coûts. Pour en savoir plus sur les plans d’action pour démarrer son activité VTC, vous pouvez vous inscrire en ligne à la formation gratuite que propose la Bible du VTC, en cliquant-ici.

 

Commenter via facebook

Articles précédent

Corrigé d'un examen VTC (exemple)

Articles suivant

Un VTC qui réussit VS un VTC qui galère

No Comment

Partagez votre avis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.