Est-il encore rentable de devenir chauffeur VTC aujourd’hui ?

Il faut savoir que la situation évolue de mois en mois, d’année en année.
C’est vrai que sur ces dernières années, on a vu de plus en plus de chauffeurs VTC se lancer à leur compte. 

Qui dit de plus en plus de VTC, dit de moins en moins de courses, donc de plus en plus de concurrence. Il y a également le coronavirus qui est venu compliquer les choses, les phases de confinement qui ont littéralement impacté de manière drastique la rentabilité des chauffeurs VTC sur application. 

Il est donc parfaitement légitime de se poser la question de la rentabilité lorsqu’on envisage de créer son entreprise de chauffeur VTC. Comment assurer la rentabilité de son véhicule ? Comment s’assurer de créer une activité pérenne ?

On vous dit tout.

Un business plan solide : le secret pour une activité rentable

Lancer son activité de chauffeur VTC suppose simplement de créer son entreprise. Comme toute entreprise, on cherche à atteindre une rentabilité maximale.

Or, aujourd’hui, comme il y a un an, et comme ce sera encore le cas dans un an, envisager une activité de transport des personnes en ne dépendant que des applications (Uber, Heetch, etc.), c’est se tirer une balle dans le pied !

Quel que soit le statut que vous choisirez pour votre entreprise (auto entrepreneur, SAS, etc.), le prévisionnel et son exhaustivité vont jouer un rôle clé dans le développement de votre activité. Avant la création d’une société, on met en place un business plan, qui servira de référentiel et de feuille de route quant à la croissance du chiffre d’affaires.

Donc, envisager de baser son activité en ne dépendant que des applications, c’est accepter d’office de verser 25% de ses gains à ces géants. En tant qu’entrepreneur, cette commission devrait déjà vous alerter et vous inquiéter. Avant même de vous verser un salaire, 25% du chiffre est déjà parti.

Mon premier conseil, c’est de bien penser son business plan en évitant de ne s’appuyer que sur les applications. Ce mode de fonctionnement rend les chauffeurs VTC esclaves. Déconnexion abusive, courses peu rentables, profils clients particuliers, etc…

  1. On pense son activité en entrepreneur : on planifie la croissance de l’entreprise en se projetant sur 2 à 3 ans.
  2. On évite de dépendre des applications.
  3. On privilégie sa propre clientèle.

Donc, la seule solution pour être, rester ou devenir un VTC rentable, c’est de développer votre clientèle. Il n’y a qu’en passant par-là que vous pourrez être tranquille, que vous pourrez gagner votre argent décemment, sans stress 12 heures par jour dans votre véhicule et sans être à la botte de ces applications.

Concrètement : 

  • Aujourd’hui, un chauffeur VTC sur application peut espérer un chiffre d’affaires entre 3000 et 4000 euros/mois (dans le meilleur des cas).
  • Un chauffeur VTC ayant ses propres clients peut espérer un chiffre d’affaires compris entre 6000 et 10000 euros/mois.


Bien développer son activité VTC

La vraie question à vous poser c’est comment faire pour développer ma clientèle privée ? 

J’aimerais partager avec vous trois conseils pour tout simplement développer votre activité VTC et avoir plus de rentabilité. 

Etape numéro 1 : avoir un service de qualité

Pour avoir un service de qualité, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs facteurs. 

Première chose : il faut avoir une communication et donc une joignabilité absolument parfaite. Il faut être professionnel, flexible et facile à contacter. A vous de mettre en place ces éléments pour que les gens puissent trouver vos informations pour vous contacter facilement. Et soyez disponible et professionnel pour leur répondre. 

Etape numéro 2 : le confort

Il est important d’offrir un service confortable, voire le plus confortable possible à bord de votre véhicule tout en faisant attention à avoir une conduite souple, une conduite agréable, une attitude professionnelle avec le client.

Etape numéro 3 : proposez des services spécialisés

Essayez d’offrir un service spécial qui va vous démarquer de la concurrence pour créer un avantage concurrentiel. Ça peut être un service de conciergerie, ça peut être des cartes de fidélité qui offrent des courses. Ça peut être un petit goody, un petit cadeau à la fin de la course, etc.


Développez votre clientèle privée

Pour ce faire, vous avez plusieurs possibilités. 

  • Si vous avez un service impeccable et si vous avez des clients sur application, n’hésitez pas à leur donner vos cartes de visite pour les fidéliser
  • Développez un site Internet et mettez en place des publicités sur Google AdWords et sur Facebook pour tout simplement cibler les personnes que vous souhaitez cibler.

Si vous vous positionnez sur un secteur en particulier, si votre clientèle privée est une typologie particulière, vous allez pouvoir très facilement cibler grâce à Internet et grâce à la publicité. Vous aurez du trafic sur votre site internet. Facebook et Google vont envoyer du trafic sur votre site Internet et ce trafic va se transformer en demande de réservation, puis en clientèle. Sachez qu’aujourd’hui, si vous souhaitez devenir VTC ou développer votre activité, c’est absolument indispensable.

J’ai accompagné des milliers d’entreprises VTC. Je vous le dis en connaissance de cause, croyez-moi sur parole, c’est indispensable aujourd’hui d’avoir son site Internet qui soit niché et de mettre en place des publicités. Vous allez exploser vos résultats. Vous allez passer de 3000/4000 euros de chiffre d’affaires sur applications à 6000/10.000 euros sans problème. C’est vécu avec nos clients. 

Une fois que vous avez vos premières courses : 

  • Fidélisation de la clientèle
  • Rétention : faites-en sortes que vos clients pensent directement à vous lorsqu’ils ont besoin d’un chauffeur VTC. 

Il est très important, à partir du moment où vous avez trouvé votre premier client ou un premier client, de créer une relation avec lui, d’avoir un service après-vente. Vous devez lui montrer que vous êtes là pour lui. Vous devez lui montrer que vous êtes disponible, attentionné, et que vous vous intéressez à lui. 

Ça va vraiment se traduire par un réel avantage concurrentiel. Le client en sera totalement satisfait et fera appel à vos services dans le futur.

Si vous faites ceci, si un client est déjà monté une première fois dans votre véhicule et a était satisfait, ça sera beaucoup plus facile de le faire monter une deuxième fois.
C’est plus difficile aujourd’hui d’acquérir des clients plutôt que de fidéliser des clients. 

  • Première étape : trouver vos clients. 
  • Deuxième étape : fidéliser vos clients. 

Ça coûtera moins cher de fidéliser vos clients actuels et de vous assurer des revenus récurrents, plutôt qu’aller acquérir de nouveaux clients.
Si vous avez déjà votre noyau dur de clients, il vous faut les chouchouter, les bichonner, les préserver pour les fidéliser. 

Pour répondre à la question “est ce que c’est toujours rentable de VTC ?“, bien sûr que oui ! 

A condition de vous poser les bonnes questions. 

 

A bientôt pour plus de conseils

bvtc conseil

Articles précédent

L’étude de marché : l’étape indispensable avant de lancer son activité VTC

Articles suivant

Le témoignage de Farah: la naissance de son projet VTC