La Team BVTC : Zineb

L’interview de Zineb Bayali, co-fondatrice de La Bible du VTC

On poursuit la présentation de l’équipe BVTC, initiée depuis l’année dernière, avec Zineb, cofondatrice de BVTC et responsable des processus de gestion et de production du cabinet, entre autres activités.

Bonjour Zineb. En quelques mots, qui es-tu ?

Bonjour ! Je suis confondatrice, avec Robin et Hamza, du cabinet de conseil et d’expertise comptable BVTC, et je suis responsable du processus de production et de la gestion du cabinet, notamment la gestion financière et la gestion des Ressources Humaines.

Quelles sont tes missions en tant qu’experte-comptable fondatrice chez BVTC ?

Au sein de BVTC je suis responsable du processus de production que j’essaye de le fiabiliser au maximum de façon à offrir la meilleure qualité de service au client. Cela passe par une bonne coordination entre les différentes parties prenantes afin que tous travaillent en harmonie et avec une bonne communication.

C’est également moi qui assure la bonne gestion du cabinet, notamment la gestion financière et la comptabilité client, le recouvrement, la comptabilité générale, … sans oublier la gestion RH du cabinet qui prend beaucoup d’importance aujourd’hui, puisque nous sommes 19 personnes en Ile de France.

Quel a été ton parcours auparavant ?

J’ai fait une école de commerce, et j’avais le projet d’intégrer l’entreprise familiale, dont le coeur de métier est l’industrie, cependant je trouvais ce secteur d’activité froid, dur et peu séduisant… J’ai donc décliné la proposition de mon père, même si j’avais une réelle envie d’entreprendre. A l’époque je n’avais pas de projet professionnel concret, j’ai donc poursuivi mes études en Master à Dauphine. J’ai ensuite commencé à travailler en cabinet d’audit Big Four (Les Big Four sont les quatre plus grands groupes d’audit financier au monde : KPMG, Deloitte, Ernst & Young, Pwc – NDLR), et je suis devenue expert-comptable commissaire aux comptes.

Le travail et l’environnement « Big Four » sont passionnants, j’ai été responsabilisée et exposée très vite, et j’ai pu travailler avec des personnes sans cesse différentes, sur des secteurs d’activité très variés.

Au bout de quelques années, ayant conservé mon envie d’entreprendre, j’ai commencé à trouver que le métier d’auditeur manquait de créativité, et c’est alors que j’ai rencontré Hamza et Robin, qui avaient le projet de monter un cabinet d’expertise comptable. Dès notre premier échange j’ai eu le sentiment que nous partagions la même vision du cabinet je n’ai donc pas hésité à les rejoindre.

Nous avons donc créé BVTC ensemble, puis avons accueilli nos premiers clients, nos premiers salariés, et nous avons rapidement pris nos locaux : BVTC était pleinement lancé. Chez BVTC tout va très vite, et c’est passionnant !

Quel est le sens qu’a BVTC pour toi ?

Pour moi BTVC est au croisement entre mon âme d’entrepreneur et l’expertise comptable. Avec Robin et Hamza on a lancé BVTC pour ceux qui souhaitent se lancer dans le transport de personnes, pour les accompagner au quotidien, les conseiller, etc… Il y a un réel potentiel de développement dans le secteur du transport de personnes, et nous le voyons tous les jours dans notre accompagnement des besoins de nos clients actuels, dans les demandes de nos nouveaux clients : c’est passionnant de travailler sur un marché en développement.

Quelle idée t’anime au sein de BVTC et de son équipe ?

La première idée, centrale, est celle de la satisfaction client : elle passe par la fiabilisation du processus de production mais aussi par la formation des équipes. Ensuite, nous sommes très ambitieux : poursuivre notre croissance pour devenir le cabinet d’expertise comptable leader dans le secteur du transport.

Quand tu évoques le secteur du transport, tu élargis au delà du secteur VTC et du transport de personnes ?

Actuellement on se concentre vraiment sur le métier du VTC parce que c’est dans ce secteur qu’on est nés, et qu’on y est maintenant très connus. Ceci dit, il y a des clients chez nous qui peuvent avoir des projets dans d’autres secteurs d’activité, et nous sommes tout à fait compétents pour les accompagner, que ce soit dans un autre métier du service, de la restauration, dans le BTP. Aujourd’hui on a la technicité pour accompagner des clients dans d’autres secteurs d’activité, même en restant spécialisés dans le VTC.

Quel est ton talent caché ?

J’essaye d’être exigeante envers moi-même et envers les équipes pour offrir la meilleure prestation de service au client. Pour les autres, et notamment l’équipe comptable, j’essaye d’apporter le meilleur accompagnement, et la meilleure formation pour les aider à progresser, aussi bien sur le plan technique que sur le plan de la relation client.

La formation et la transmission auprès de nos comptables sont particulièrement importantes : ce qu’on vend c’est de l’accompagnement, mais ce sont aussi des compétences techniques poussées, il faut donc qu’ils soient formés le mieux possible afin d’être les bons relais auprès de nos clients.

Il y a un vrai travail de formation que va faire l’expert-comptable avec ses équipes : pour les faire progresser sur le plan technique, mais aussi sur le plan de la satisfaction client. La formation maintient le bon niveau d’équilibre entre les deux, et c’est ce qui permet la réussite du cabinet d’expertise comptable.

Enfin, pour les équipes support de BVTC, je reste disponible et à l’écoute. Je privilégie le management par l’exemple, qui permet de tirer toute l’équipe vers le haut tout en respectant chaque individu dans la société.

Qu’est-ce que tu espères pour les années à venir ?

Evidemment j’espère que BVTC soit leader sur son marché, et pourquoi pas avoir le monopole un jour… Mais je souhaite aussi que les personnes avec lesquelles on travaille aiment leur boîte : aujourd’hui on a plein de possibilités de développement, mais le plus important c’est de pouvoir les réaliser tous ensemble, et l’humain reste au coeur de mes préoccupations au quotidien.

Quelle est la question que tu aurais aimé que l’on te pose ?

Si je veux stopper l’aventure BVTC et passer à autre chose ? La réponse est non ! BVTC est « notre bébé », avec Hamza et Robin, et c’est passionnant de construire ensemble. On est tous les trois très différents mais aussi très complémentaires, et c’est notamment grâce à cela qu’on développe BVTC et qu’on réussit. On construit BVTC pour nous 3, mais aussi pour l’équipe, montée au fil du temps, et sans laquelle on n’en serait pas là aujourd’hui !

Et qu’est ce que tu dis ou demandes à tes équipes au quotidien ?

S’il y a quelque chose que je demande avant tout quotidien à mes équipes, c’est d’aimer leur métier et d’avoir une vision critique sur toutes les actions qu’ils doivent réaliser. J’aime les gens qui réfléchissent et les gens qui créent parce que la réflexion vient soutenir la relation client. C’est ce qui complète l’aspect technique de notre métier et qui va faire que l’on sera encore sûrement là dans plusieurs décennies.

Est-ce que tu as une conclusion à donner à cette interview ?

Un résumé plutôt ! Je suis exigeante envers moi-même pour apporter la meilleure prestation possible au client, et je privilégie le management par l’exemple, qui permet de construire dans la durée une équipe responsable et épanouie… et avec tous ces ingrédients positifs, je suis sûre que notre cabinet a de belles années devant lui !

 

Commenter via facebook

Articles précédent

Mettre en place une stratégie de fidélisation VTC grâce aux réseaux sociaux

Articles suivant

6 applications indispensables pour les chauffeurs VTC

No Comment

Partagez votre avis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.