L’état d’esprit  à adopter pour réussir dans le VTC

 

S’engager en tant qu’entrepreneur dans un secteur d’activité, demande de la motivation, mais surtout, un certain état d’esprit : celui de la réussite. Nous partageons avec vous ici, les clefs pour que votre entreprise soit un franc succès !

Se conditionner à réussir

Fort d’une expérience de plusieurs années, Robin Janssens, de la Bible du VTC, a rencontré et aidé de nombreux entrepreneurs à démarrer leur activité ; qu’ils soient dans le secteur du transport de personnes, ou dans d’autres secteurs, ceux qui réussissent ont tous en commun un certain état d’esprit. Alors, quel état d’esprit adopter quand on se lance dans l’auto-entrepreunariat ?

Robin nous a révélé, ce qui constitue selon lui, les traits caractéristiques qui distinguent ceux qui réussiront, de ceux qui se laisseront entraîner dans la spirale de l’échec. Autrement dit, ces traits caractéristiques que nous allons mettre en lumière sont des dispositions positives d’esprit, qui conditionnent au succès.

Se débarrasser des préjugés négatifs

L’image du secteur VTC véhicule beaucoup de préjugés négatifs sur le métier, qui d’une manière ou d’une autre, influent sur la manière dont les chauffeurs eux-mêmes, perçoivent leur activité. Les idées négatives sur ce secteur sont bien connues ; des chauffeurs exploités et esclaves du système des applications, qui gagnent moins que le SMIC, des horaires impossibles pour une rémunération lamentable, certains vont même jusqu’à dire que la condition des vendeurs de Macdo serait bien meilleure.

Il ne faut pas laisser ces idées parasites s’implanter dans votre cerveau : elles conditionnent à l’échec.

 

Agir et penser autrement

Face à cette image dépréciative, où trouver l’inspiration ?
L’entourage professionnel est la première pierre à poser à l’édifice d’un état d’esprit positif envers son activité de chauffeur. Et en effet, des études disent qu’on est la moyenne des cinq personnes que l’on côtoie le plus à titre professionnel.
Alors, si les gens qui nous entourent, sont tous des VTC travaillant avec les applications, qu’ils s’en plaignent, ils ne risquent pas de nous tirer vers le haut.

S’inspirer d’entrepreneurs qui ont réussi, de chefs d’entreprise qui ont créé des sociétés de transport, cela ouvre le champ des possibles. Par exemple, un chef d’entreprise de transport qui a investi dans une dizaine de véhicules, qui embauche lui-même ses chauffeurs, est d’abord parti avec une vision pour créer cette valeur ajoutée. Se trouver une source d’inspiration, c’est avant tout se préparer consciemment à la réussite.

 

Avoir une vision, des projets, une feuille de route

Pour conditionner son cerveau à la réussite et ne pas se laisser miner par des idées négatives, souvent inconscientes, il faut une vision claire et définie de là où on veut aller. Quand on se lance sans plan d’action, sans vision, c’est la déroute assurée.

Une vision claire et définie, c’est une feuille de route à court, à moyen et à long terme. Un papier et un stylo suffisent pour coucher noir sur blanc vos ambitions. Encore faut-il se confronter sincèrement aux vraies questions.

  • Pourquoi avez-vous choisi ce secteur d’activité ? Par dépit, ou parce que vous avez un projet spécifique et l’ambition de réussir ?
  • Où vous voyez-vous dans 3 ans ? Et pour parvenir à cet objectif, où vous faudra-t-il être dans 2 ans ? Et dans 1 an ? Et pour les 6 prochains mois, quels sont les efforts à fournir ? Les bonnes stratégies à adopter ?
  • Comment se différencier de la concurrence ? Sur quel marché de niche pouvez-vous compter pour faire du profit sans se laisser submerger par des offres concurrentielles ?
  • Comment optimiser son entreprise ? La location, est-elle une si bonne idée quand on observe le peu de rentabilité que cet investissement apporte ? N’est-il pas plus ambitieux d’acheter son propre véhicule, quand bien même cet investissement parait plus important, dans un premier temps ?

L’état d’esprit positif dont nous vous parlons, c’est d’abord avoir les idées claires, et les ambitions hautes. Vous ne faites pas ce métier pour boucler les fins de mois, vous le faites pour véritablement gagner de l’argent.

C’est l’état d’esprit du navigateur ; sur son bateau, il ne peut pas naviguer à vue, il part en mer avec une trajectoire précise. Naviguez dans le flou et vous aurez le même destin que le Titanic, vous coulerez.

Encore une fois, c’est avec un esprit positif et des idées claires du déroulement de votre activité, étapes par étapes, que vous pourrez espérer faire fructifier votre activité de chauffeur VTC.

Pour recevoir notre formation en ligne offerte et BOOSTER vos résultats : cliquez-ici.

Commenter via facebook

Articles précédent

La carte VTC est-elle OBLIGATOIRE ?

Articles suivant

Comment investir dans l’immobilier grâce à votre société VTC

No Comment

Partagez votre avis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.