taxi

Le texte préparé par le député PS Laurent Grandguillaume a été voté en première lecture à l’Assemblée nationale le 20 juillet dernier, arrivé aujourd’hui, le mercredi 19 octobre, en commission du développement durable au Sénat, avant d’être débattu en séance plénière, le 2 novembre. Le projet de loi prévoit entre autres, de

Rebelote. Le ministère des transports ne sait toujours pas comment organiser ce nouveau tronc commun avec les taxis. Une pression que subissent les centres de formation VTC mais surtout les futurs chauffeurs qui ne savent pas quand ils pourront passer leur examen VTC. Le dernier examen VTC devait avoir lieu le 6

Laurent Grandguillaume, médiateur du conflit entre taxis – VTC – LOTI capacitaire travaille depuis ces dernières semaines sur la création d’un fond de garantie pour cessation d’activité. En effet, la valeur des licences taxis ont fortement été impactées depuis l’arrivée des applications et plus particulièrement de la dématérialisation de la demande. Fond

Depuis quelques années, la grogne des taxis face aux VTC n’est plus une actualité. Les deux professionnels du transport se livrent une concurrence forte et durable. La montée des VTC a créé une forte diminution du chiffre d’affaires pour les chauffeurs de taxi. Les taxis perdent de la hauteur surtout

Retournement de situation, le conseil d’État a pris une nouvelle décision concernant la géolocalisation. La loi Thévenoud, qui interdit cette pratique pour les VTC vient d’être remis en cause. Grande surprise pour les chauffeurs VTC, dont beaucoup sont en jugement depuis la mise en application (octobre 2014). La maraude électronique

Il existe de nombreuses preuves circonstancielles des dégâts dont Uber a opéré sur l’industrie du taxi à Paris. Le chiffre d’affaires moyen des sociétés de taxis  a baissé de plus de 15% d’après les différents organismes. Les taxis, profession très réglementée, perdent du terrain face à cette nouvelle concurrence orchestrée par les applications mais

Le médiateur Laurent Grandguillaume a tranché en mettant en avant ses propositions pour lutter contre les manifestions entre les taxis, la loti et les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Pour les VTC c’est un fait, le gouvernement essaie de rendre leur développement plus difficile avec des choix favorisant le taxi :

Examen vtc paris

Il a 38 ans, il est député PS de la Côte d’Or et Manuel Valls lui a confié la lourde tâche de rétablir le dialogue entre vtc, capacitaire loti et taxi. Après une attente insoutenable de la part des acteurs, Laurent Grandguillaume recevra, les différentes organisations qui représentent le transport de