Un VTC qui réussit VS un VTC qui galère

Petite mise en scène pour vous faire comprendre la grande différence qui existe entre ceux qui réussissent dans le VTC et ceux qui galèrent. Tout se joue aux moyens que l’on se donne pour réussir, et vous allez voir, c’est une question de bon sens et de motivation

 

Mise en scène

 

VTC A : Je compte travailler à temps plein, sur application. Pour ce qui est de mon statut juridique, je ne sais pas trop la différence entre SARL, SASU, auto-entrepreneur et les autres. Mais dans le doute, je vais me mettre en auto-entrepreneur, j’imagine que c’est bien. 

 

VTC B : Ça fait maintenant plusieurs mois que je travaille sur un business plan. J’ai mis sur papier mes objectifs à court, moyen et long terme. Je sais ce que je vais faire dans 6 mois, 1 ans, 3 ans.

Mais pour faire cela, je me suis adressé à un organisme spécialisé. Ils m’ont accompagné dans le choix de ma structure juridique. Je n’y connaissais rien. Le cabinet de conseil à qui j’ai confié mon dossier m’a aiguillé dans le choix de ma structure juridique. Pour moi, ce sera URL, parce que j’ai besoin de me verser un salaire, et que ça convient parfaitement à ma situation.

 

VTC A : J’ai entendu dire que les banques ne finançaient pas les VTC, sur Facebook tout le monde est d’accord. J’ai décidé de commencer avec une location. J’en ai trouvé une à 1500 euros par mois, avec une limitation de 4600 kilomètres, ça me paraît bien. 

 

VTC B : Selon mes plans, je vais rapidement recruter un second chauffeur. Pour cela je suis allé voir des banques avec un business plan solide, et elles ont toutes acceptées de me financer.
J’ai choisi un
véhicule pas trop cher pour maximiser la rentabilité de mon entreprise, je ne voulais pas de charges trop importantes. Et puis comme je veux avoir une capacité d’auto-financement correcte, je vais plutôt opter pour un véhicule hybride, pas cher, Toyota. Le véhicule est robuste, et l’entretient n’est pas cher non plus.
Je vais d’abord commencer seul, puis j’aurais mon second chauffeur. Au bout de 3 mois, je retourne voir mon banquier pour un deuxième véhicule, voire un troisième. 

 

VTC A : Je préfère travailler avec un seul véhicule personnellement. J’ai opté pour une Peugeot 508, le véhicule est à 1500 euros. Mais j’aimerais travailler en classe e, je trouve ça plus classe. Et ça attire les clients, je pense. 

 

VTC B : En parallèle de tout ça, je travaille sur ma stratégie d’émancipation des applications, à moyen terme il faut que je puisse être indépendant. Je me fais accompagner également pour ça. J’ai créé mon site internet, et mis en place des stratégies pour ramener du trafic sur mon site. Dans l’idée de me constituer une clientèle privée bien sûr. Selon mes objectifs, j’aimerais arriver à une flotte de 10 véhicules au bout de 12 mois, et faire travailler mes véhicules avec 1 ou 2 chauffeurs. Pour ce qui est de ma rémunération, j’ai confié ma comptabilité à une société spécialisée ; l’optimisation fiscale de ma société, c’est le seul moyen efficace pour que je puisse me reverser un maximum d’argent intelligemment

 

VTC A : La rémunération de mon entreprise ? Je vais me reverser un salaire. Mais sinon je pense que je vais continuer sur application, c’est plus simple, on ne se prend pas la tête, on sort son téléphone et on a les clients direct. Les clients privés, c’est la galère et je ne sais pas comment démarcher. Avec les applications au moins, il n’y a rien à faire.

 

Verdict 

 

Aurez-vous deviné quel est le VTC qui réussit et celui qui galère ? Celui qui réussit, c’est celui qui est préparé, motivé et surtout, accompagné dans son projet professionnel.
Ce que l’on retient, c’est qu’un
projet entrepreneurial c’est important, c’est votre vie ; il serait absurde d’y aller les yeux fermer, en espérant s’en sortir en tâtonnant autour.

L’important pour réussir c’est d’avoir une vision, et de l’avoir précisément définie, étapes par étapes, avec des professionnels du secteur, pour se donner les moyens de la concrétiser.

La Bible du VTC peut vous aider dans vos démarches, alors n’hésitez pas à télécharger votre formation gratuite, en cliquant sur ce lien .

Commenter via facebook

Articles précédent

Combien acheter votre véhicule VTC ? 

Articles suivant

Pourquoi 9 VTC sur 10 vont déposer le BILAN en 2020 ?

No Comment

Partagez votre avis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.