Devenir chauffeur Pop/ Djump/Heetch – Ce que vous devez savoir !

Force est de constater qu’il s’agit de l’un des sujets les plus discutés sur les forums en ce moment… Comment devenir chauffeur de véhicule de transports urbains ?

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

Avant de sauter le pas, les futurs chauffeurs se posent bon nombre de questions. Certains diront que pour y répondre, il suffit de se connecter sur les sites Internet des sociétés de mise en relation. Malheureusement, ces sites ne feront que mettre en avant leurs exigences, rien d’autre. Nous vous suggérons fortement de prendre beaucoup plus d’éléments en considération avant de faire le grand saut…

Avant toute chose, vous devez vous poser une question existentielle : êtes-vous suffisamment préparé, mentalement et physiquement, au métier de chauffeur ?

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

La vie de pilote n’est pas de tout repos. Voici donc quelques éléments à prendre en considération pour vous y préparer sereinement.

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

  • Jetez un œil à votre voiture

    voiture-verte.preview

En premier lieu, faites une vérification de votre véhicule. Et posez vous les questions suivantes :

  • Êtes-vous prêt à laisser entrer des inconnus dans votre voiture ?
  • Êtes-vous prêt à entendre les portes de votre véhicule claquer, à voir les ordures laissées par les passagers ? Sans parler des objets insolites oubliés sur les sièges, ou encore des restes d’une “pizza-souvenir” reconstituée dans votre véhicule après une nuit chargée en tequila…
  • Avez-vous pensé à des éléments subsidiaires comme l’usure, les augmentations notables dans votre kilométrage, entraînant une chute de la valeur de votre voiture ?

Cela ne donne pas très envie, nous le savons. Mais vous devez impérativement vous poser ce genre de questions avant d’envisager toute activité de chauffeur. Au risque de très vite regretter…

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

  1. Préparez vous mentalement

Être chauffeur, c’est se plier aux désirs du client, être agréable en toute circonstance, garder son calme quelque soit la personne en face de vous, ou la situation à laquelle vous êtes confronté. Êtes-vous la bonne personne pour cela ?

Nous ne remettons pas en doute votre bonne volonté, mais vous devez savoir à quoi vous pourrez être confronté. Devoir accueillir des passagers difficiles, ennuyeux, ivres, ou encore très exigeants. Discuter avec des personnes qui n’ont absolument pas les mêmes opinions que vous. Écouter des passagers raconter leur tracas quotidiens et se plaindre pendant tout le trajet…

Si cela vous frustre rien que d’y penser, alors ce job n’est probablement pas fait pour vous. La plupart des trajets que vous effectuerez se passeront sans encombre, voire seront fort sympathique. Mais pour les 5% qui ne seront pas une partie de plaisir, vous devrez garder un sang-froid à toute épreuve, et rester toujours aimable. Sinon, votre compte sera désactivé sur le champ…

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

  1. Apprenez à bien connaître la ville

    05359292-photo-logo-google-maps-pour-android
    Vous vous dites probablement que vous y habitez, alors ce sera facile. Et au pire, il y a le GPS…
    Un conseil, prenez tout de même ces quelques facteurs en compte avant de vous lancer.

Quels sont vos tarifs ? Avant de penser chiffre d’affaires, nous vous suggérons de bien savoir conduire et de connaître les meilleurs itinéraires (qui diffèrent parfois de ceux recommandés par les GPS) afin d’optimiser votre temps et surtout de réduire vos coûts.

Connaissez vous vraiment votre ville ? Il s’agit d’un avantage non négligeable pour devenir chauffeur. Bien connaître la ville, les heures de pointes, les zones de travaux, les lieux à éviter, les trajets les plus rapides, les comportements des autres usagers, mais aussi les règles et les restrictions spécifiques à l’intérieur de la ville. Elles pourraient être différentes pendant les heures de pointe.

Apprenez les lois ! Celles-ci sont indispensables pour une bonne conduite dans les règles, et pour assurer la sécurité des clients. Potassez votre code de la route et les lois en vigueur autour de vous, car si vous ne les respectez pas, vos comptes seront bloqués automatiquement sur simple plainte d’un client. Assure vous donc que vous ne faites rien d’illégal.

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

  1. Maîtrisez les risques

    On ne vous apprend rien, la conduite, c’est quand même un peu risqué. Prenez donc soin de considérer les points suivants avant de prendre la responsabilité de vos passagers en plus de la vôtre.

L’assurance : bon, on ne va pas vous dire d’assurer votre véhicule, cela va de soit… En revanche, renseignez vous sur les limites de votre contrat. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre fournisseur d’assurance. Et si par hasard vous sentez qu’il y a anguille sous roche, faites appel à un avocat pour expertiser le contrat. Histoire d’être vraiment sûr.

La réglementation : vous êtes sûrement conscient que la loi n’est pas encore très précise actuellement sur la pratique de ce type d’activité. Il se pourrait donc que vous rencontriez quelque problèmes, même si vous pensez qu’aucune loi n’a été enfreinte. Si toutefois un agent de police ou un boers vous accuse d’une infraction quelconque, vous risquez une amende, la voiture mise en fourrière, ou pire. Prenez toujours le temps de bien comprendre la situation, afin de pouvoir combattre une sanction qui vous a été injustement donnée.

– Les revenus : prenez bien soin de contrôler vos flux de revenus, afin de ne pas être accusé de “travail déguisé”. Soyez conscient qu’il existe un certain nombre de risques à ne pas déclarer ses revenus, pouvant aller des simples amendes à une peine de prison.

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

  1. Ne vous découragez pas
    découragement

    Si vous êtes arrivés jusque là, c’est que nous ne vous avons pas trop découragé. Et tant mieux ! Parce qu’il existe aussi de nombreux points positifs à pratiquer cette activité : la rencontre de nouvelles personnes tous les jours, l’expérience humaine ou encore l’indépendance ! Et puis, être apprécié de ses clients est un vrai plus, bon pour le moral et la motivation quotidienne.

Un autre avantage non négligeable est que vous êtes maître de votre emploi du temps. En effet, vous pouvez choisir vos heures de travail, rentrer si vous êtes fatigué, travailler alors que ce n’était pas prévu si vous en avez l’envie ou le besoin financier… Bref, vous êtes libre. Il suffit de se connecter sur l’app, et de commencer à rouler !

Par ailleurs, sachez que chacun doit se faire son propre avis. Ce blog existe aussi pour mettre à votre disposition de nombreuses informations afin de vous préparer à l’activité de chauffeur privé. Servez vous en un maximum et prenez tous les éléments en compte avant de vous lancer. Sachez que cela fonctionnera pour certains, mais pas pour d’autres…

Et pour ceux qui ne s’y feront pas, il existe beaucoup d’alternatives au co-voiturage, telles que taxi à plein temps, ou encore chauffeur de VTC agrée. Ne négligez pas toutes les options qui s’offrent à vous.

BLLLLAAAAAAAANNNNCCCCC

Commenter via facebook

Articles précédent

Pourquoi les chauffeurs VTC déposent le bilan ?

Articles suivant

Sketch Taxi vs VTC

  • ouanouche

    J aimerais bien devenir conducteur djmp que faire?