Loti, VTC , Taxi : Laurent Grandguillaume passe à l’action !

Laurent Grandguillaume, médiateur du conflit entre taxis – VTC – LOTI capacitaire travaille depuis ces dernières semaines sur la création d’un fond de garantie pour cessation d’activité. En effet, la valeur des licences taxis ont fortement été impactées depuis l’arrivée des applications et plus particulièrement de la dématérialisation de la demande.

Fond de garantie pour les Taxis

L’objectif étant que ce fond de garantie intervienne à la demande des chauffeurs de taxis pour prendre en charge le prix de la licence (au prix d’acquisition) tout en ajoutant l’inflation.

Ce n’est pas l’état, ce n’est pas le contribuable qui va financer ce fond de garantie ; c’est le secteur qui va être mis à contribution à travers les plateformes
Laurent Grandguillaume 

En effet, ces acteurs de mises en relation tel que taxis G7, taxi bleu, Uber, Chauffeur privé, Lecab, Snapcar etc. devront participer au financement du fond. Le médiateur souligne dans ces propositions qu’il n’est pas question que le contribuable finance ce fond (ni l’Etat).  Le secteur devra assumer cette mutation et faire en sorte de prendre en charge ces licences qui baissent.

 

Afficher l'image d'origine

 

Néanmoins, il semblerait compliqué que les « applications » assument la résponsabilité du rachat de ces licences car rappelons que le coût des 20.000 licences Taxis en région parisienne représenteraient 5 milliards d’euros à débourser.

Toutefois, Mr. Grandguillaume rappelle que seul les taxis qui demandant le rachat de leur licences obtiendront un remboursement. Etant donné la conjoncture du marché et du métier de chauffeurs, cela pourrait se traduire par des dizaines ou des centaines de millions d’euros que les applications devraient débourser pour les taxis…

De plus, le médiateur est prêt à travailler avec Thomas Thevenoud pour revoir la loi qu’il a créée car certains points ne sont pas applicables et sont sources de conflits.

Taxi et VTC contre la LOTI

Une des finalités parmi les différents objectifs de Laurent Grandguillaume est de partager le secteur du transport de personnes entre les taxis et les VTC. En effet, de nombreux abus concernant les LOTI capacitaires ont été relevés ces derniers mois. Il faut toutefois rappeler que les capacitaires LOTI représentent actuellement une grosse part de marché et qu’il serait inconcevable de virer du jour au lendemain plus de 10.000 LOTI sans leur proposer une solution viable.

L’intérêt, autant pour les taxis et les VTC, est de mettre à l’écart la Loti. Toutefois les capacitaires peuvent compter sur des alliés de poids qui sont les plateformes de mise en relation.

Une seule certitude : Le conflit avec sa complexité n’est pas près de prendre fin …

Commenter via facebook

Articles précédent

Comment acheter et négocier sa voiture VTC

Articles suivant

Comment entretenir et laver son véhicule VTC?

No Comment

Partagez votre avis :