Tout savoir sur les véhicules électriques pour VTC !

N'attendez plus! Réservez votre place rapidement

Vous vacillez entre le choix d’un véhicule électrique ou un véhicule thermique ? Vous vous posez des questions sur la rentabilité ou encore l’adaptabilité d’un véhicule électrique pour votre activité VTC ?

Lors de ces dernières années, de plus en plus d’acteurs ont commencé à privilégier le véhicule électrique au véhicule thermique, et ce pour plusieurs raisons.

Actuellement, 3 types de véhicules électriques composent le parc automobile, à savoir :

  • Voitures hybrides rechargeables
  • Voitures à prolongateur d’autonomie
  • Voitures tout-électrique


Quels sont les avantages d’un véhicule électrique pour un VTC ?

Avantage N°1 : Une consommation d’énergie 3 fois moins coûteuse 

Les VTC parcourent en moyenne 60.000 km contre 12.000 km, soit 5 fois plus de distance qu’un automobiliste traditionnel. En partant du postulat que les dépenses énergétiques d’un véhicule électrique sont divisées par 3, la consommation du carburant reviendrait nettement moins cher aux VTC qui parcourent environ 300 km par jour.

Avantage N°2 : Un coût d’entretien des plus faibles

Nul doute que le véhicule électrique est caractérisé par un coût d’entretien des plus faibles. “La révision d’une voiture électrique doit intervenir tous les 30 000 kilomètres en moyenne, contre 15.000 kilomètres pour une essence et 20 000 kilomètres pour un diesel”, lit-on sur easyelectriclife, le blog du fabricant Renault.

Avantage N°3 : Moins de stress et de nervosité

D’après de nombreuses études, la conduite d’un Véhicule électrique serait plus relaxante et moins stressante qu’un véhicule thermique. Et lorsqu’on connait le stress des transports en commun en région parisienne, cela devient encore plus soulageant.

Avantage N°4 : Un véhicule écologique par excellence

Malgré toute la polémique autour du recyclage de batterie qui plomberait l’écosystème écologique, de nombreux constructeurs continuent à améliorer l’empreinte écologique du véhicule, en travaillant sur la reconversion des batteries.

De plus, à côté des diffusions de dioxydes de carbone émises par un véhicule thermique, le véhicule électrique a plus de chances d’être eco-friendly, dans la durée. Notons qu’un véhicule électrique qui parcourt 50.000 km devient nettement moins polluant qu’un véhicule thermique.


Quelles sont les limites d’un véhicule électrique pour un VTC ? 

Limite N°1 : Faible autonomie des batteries

Une faible autonomie des batteries est susceptible d’impacter l’activité d’un VTC. Les constructeurs automobiles l’ont si bien compris qu’ils continuent à faire des progrès dans le but d’améliorer leur efficacité. A titre d’exemple, Renault Zoé, le véhicule le plus vendu en Europe – avec batterie Z.E. 40 de 41 kWh – dispose d’une autonomie, en usage réel, de 300 km.

Limite N°2 : Moins de stress et de nervosité

Bien qu’à l’heure actuelle, le nombre de stations de bornes de recharge de véhicules électriques soit limité, les autorités prévoient un plan d’action pour démultiplier les bornes sur la région d’Île-de-France, dans la but d’améliorer les services de mobilité.

Au programme, le développement des bus électriques, l’amélioration de l’information sur les produits, la démultiplication des stations de bornes rechargeables, ainsi que la simplification des conditions d’utilisation.


Le véhicule électrique est-il rentable et adapté pour un VTC ?

Quand le propriétaire d’un véhicule thermique débourse 1.181 euros par an en carburant, le détenteur d’une voiture électrique n’aura à payer que 188 euros, ce qui signifie qu’un véhicule électrique revient 3 fois moins cher qu’un véhicule classique.

Pour un VTC qui roule 5 fois plus qu’un particulier, la dépense peut aller jusqu’à 1200 euros pour un diesel. De ce fait, pour un VTC en activité, le choix du véhicule peut être déterminant  !

A titre d’exemple, le véhicule hybride Toyota Prius, qui peut rouler jusqu’à 400 à 500 km par jour, est recommandable du fait de son coût pas très cher, sa spaciosité, ainsi que sa robustesse. De plus, ce véhicule représente peu de décote lors de la vente.


Quel est le futur des véhicules électriques ?

Au vu du changement climatique et la responsabilité écocitoyenne des différentes organisations mondiales, il ne serait pas surprenant que le véhicule électrique prenne de plus en plus de part de marché dans un futur proche, au détriment du véhicule à énergie fossile.

Pour recevoir notre formation en ligne offerte et BOOSTER vos résultats : cliquez-ici 

Commenter via facebook

Articles précédent

Comment avoir un service VTC unique !?

Articles suivant

VTC : LE CONTROLE FISCAL (5 erreurs à ne pas commettre)

No Comment

Partagez votre avis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.